Motifs Apparents

« Motifs Apparents est d’abord une invitation faite à cinq artistes pour créer ou de recréer in situ une œuvre souvent monumentale, emblématique de leur travail. S’appuyant sur l’architecture, conçue pour des espaces particuliers, ces pièces débordent souvent la surface utilisée pour interpeller les visiteurs. Leur motif est clairement apparent : il s’agit de séduire pour attirer l’attention, et de créer la tension entre le « charme » plastique de ce qui est montré et la réalité du sujet traité. Sans heurts, à peine cachées sous des œuvres d’apparat, elles nous posent néanmoins certaines questions de façon impérieuse. »

Terracotta Daughters de Prune Nourry
L’artiste dénonce ici avec subtilité et intelligence le déséquilibre démographique en Chine lié à la préférence du sexe masculin.

Directement inspirée par la célèbre armée de Xi’an, l’artiste française Prune Nourry présente sa propre armée de Terracotta Daughters. À la suite de son projet Holy Daughters en Inde, Prune Nourry s’intéresse aujourd’hui au déséquilibre démographique en Chine. Elle infiltre la culture locale et s’inspire des fameux Soldats de Terre Cuite, si symboliques, pour créer une armée de plus d’une centaine de Terracotta Daughters, grandeur nature.

Attenant à l’exposition, un film raconte en détails la démarche de l’artiste qui a choisit comme modèle des petites filles abandonnées. Elle a demandé aux sculpteurs de partir de ces portraits de fillettes pour réaliser cette armée composée de 180 statues de sexe féminin.

 

Empty Gift de Pascale Martine Tayou
L’artiste met en lumière le don de soi et non la matérialité de l’offrande.

Cette sphère couverte de paquets évoque les grandes célébrations de notre société comme les anniversaires ou la fête de Noël. Mais les cadeaux n’en ont que la forme car ils sont vides : c’est donc le geste qui est célébré, non la matérialité de l’offrande. La rencontre, le don de soi, l’amour, aussi immatériels soient-ils, sont les plus beaux cadeaux que l’on puisse offrir.

 

Empty Gift de Pascale Martine Tayou
L’artiste donne sa vision des Favelas de Rio imagée par une accumulation de nichoirs à oiseaux

Une favela désigne un quartier pauvre au Brésil. Ces quartiers sont construits sur des terrains occupés illégalement, le plus souvent insalubres. L’artiste en propose ici une image poétisée : les constructions sont des nichoirs desquels émergent des piaillements d’oiseaux. Cette oeuvre peut être considérée comme l’illustration du « taudisme », concept théorisé par l’artiste, qui invite à rencontrer l’autre « dans son dépotoir, dans son gîte le plus abject ». Peu importe le lieu : tant que cette rencontre a lieu, elle est source de beauté et de poésie.

 

Déprime Passagère de Xavier Juillot
Tel Christo, l’artiste emballe ici un château d’eau.

Xavier Juillot réalise des interventions urbaines et paysagères. Il conçoit des utopies urbaines en recourant à l’expérimentation des matières et des techniques. Ce plasticien remet en jeu l’espace et les bâtiments existants en intervenant grâce à son matériau premier : le vide. Ainsi l’architecture est transformée, des éléments connus apparaissent transformés, nouveaux, mêlant ainsi deux mondes, un monde onirique à une inquiétude naissante. Xavier Juillot a ainsi investi des sites classés au patrimoine mondial de l’Architecture comme la Saline royale d’Arc en Senans, des sites à l’identité visuelle très forte comme la Baie de Sydney ou des sites très marqués par leur fonction comme la Cité des Sciences de Paris Villette.

 

Avec « Motifs Apparents », le 104 livre une exposition collective des plus réjouissante.


Avec Motifs apparents : l’expo événement du… par mairiedeparis

—–

Informations Pratiques 

Quand : du 22 mars au 10 août 2014
Ou : Le CENTQUATRE-PARIS 5 rue Curial 75019 PARIS
Combien : 8 €
Plus d’infos : http://www.104.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *